Varicocèle

Très souvent opérés par excès

Beaucoup de varicocèle sont opérés pas excès 

Quand faut-il opérer la varicocèle ???

RECOMMANDATIONS COMITÉ ANDROLOGIE - AFU 2006


La varicocèle est une anomalie fréquente avec des conséquences andrologiques potentielles : défaut de croissance et de développement testiculaire ipsilatéral, douleurs scrotales, infertilité. 

Dans les études épidémiologiques, la fréquence de la varicocèle peut aller jusqu'à 22% des hommes de la population générale et 15% des adolescents .
Cette anomalie est plus fréquente chez les hommes ayant une infertilité, atteignant 40% chez ceux qui ont une anomalie spermatique au spermogramme .
L'association exacte entre réduction de la fertilité masculine et varicocèle n'est pas connue mais des publications de la WHO  (World Health Organization) indiquent clairement que la varicocèle est associée à des anomalies spermatiques, une diminution du volume testiculaire et une dégradation de la fonction des cellules de Leydig. 
L'élévation de la température testiculaire et le reflux veineux spermatique semblent jouer un rôle important dans la dysfonction testiculaire occasionnée par la varicocèle. 
Cependant, la physiopathologie exacte des lésions induites par la varicocèle n'est pas, à ce jour, complètement élucidée. 

L'incidence des douleurs scrotales associées à la varicocèle est de 2 à 10% . Le traitement peut être indiqué dans ce cas, mais peu d'études concernant l'efficacité sur la douleur scrotale ont été publiées.

Prise en charge d'un patient présentant une varicocèle
L'évaluation de routine d'un homme infertile ayant une varicocèle doit comporter un interrogatoire complet comprenant les antécédents médicaux et reproductifs, un examen clinique centré sur la sphère uro -génitale réalisé en décubitus dorsal et en position debout  ( Si la varicocèle n'est pas clairement palpable, il est alors demandé au patient de réaliser une manoeuvre d'hyperpression abdominale (manoeuvre de Valsalva) en position debout, de façon à sensibiliser l'examen clinique ) et au moins deux spermogrammes


Un consensus sur les procédures de diagnostic et la classification de la varicocèle a été défini par la World Health Organization . 

La classification suivante est utilisée en pratique clinique : 

Infraclinique : varicocèle ni palpable ni visible au repos ou pendant la manoeuvre de Valsalva, mise en évidence par des tests ou des examens complémentaires (tel que l'examen doppler) 

grade 1 : varicocèle palpable pendant la manoeuvre de Valsalva 

grade 2 : varicocèle palpable au repos mais non visible 

grade 3 : varicocèle visible et palpable au repos

Les examens d'imagerie ne sont pas indiqués pour caractériser la varicocèle, sauf si l'examen clinique ne peut conclure. 
L'échographie peut en revanche être utile chez l'homme infertile pour dépister les pathologies associées, notamment les tumeurs testiculaires ( plus fréquentes chez les sujets infertiles).

Le traitement de la varicocèle ne doit être proposé si toutes les conditions suivantes sont présentes : 

1) la varicocèle est palpable a l'examen clinique
2) l'infertilité du couple est documentée depuis au moins un an
3) il n'existe pas de problème d'infertilité féminine ou celle-ci est potentiellement curable, 
4) il existe au moins une anomalie des paramètres spermatiques au spermogramme

Un traitement peut être également proposé aux hommes ayant une varicocèle palpable et des anomalies spermatiques au spermogramme, même s'ils ne sont pas dans une démarche immédiate de désir d'enfant. 

Le traitement de la varicocèle doit également être proposé aux adolescents ayant une varicocèle et une diminution du volume testiculaire ipsilatéral. 
Les adolescents ayant une varicocèle associée à un testicule de volume normal doivent être surveillés annuellement avec mesure objective du volume testiculaire et/ou un spermogramme s'il est réalisable dans le but de détecter le signe le plus précoce d'altération testiculaire secondaire à la varicocèle. 
Le traitement de la varicocèle doit être proposé dès les premières détections d'anomalie testiculaire ou spermatique

Le traitement chirurgical ou par embolisation percutanée sont deux options possibles dans le traitement de la varicocèle, à conditions de disposer, dans les deux cas, d'un opérateur expérimenté et entraïné. 
La plupart des experts réalisent une chirurgie par voie inguinale ou sub-inguinale utilisant des loupes grossissantes ou un microscope opératoire, de façon à préserver artères et lymphatiques et à réduire le risque d'échec ou de récidive

Le traitement de la varicocèle peut être considéré comme le traitement de première intention chez un patient ayant une oligo-asthéno-tératospermie modérée sans facteur d'infertilité féminine associé. 

Une FIV, avec ou sans ICSI, peut être considérée comme le traitement de première intention quand il existe un facteur d'infertilité féminine indépendant, nécessitant le recours à ces techniques. 
Le traitement de la varicocèle pourra être envisagé de façon concomitante pour améliorer la fécondance du sperme. 

La persistance ou la récidive de la varicocèle peut être traitée par chirurgie ou par embolisation percutanée à condition de réaliser une veinographie spermatique pour identifier le site du reflux veineux persistant. 

Après traitement de la varicocèle, un spermogramme doit être réalisé approximativement tous les trois mois pendant un an ou jusqu'à survenue de la grossesse.





Dr. Dib Sabri

UROLOGIE , SEXOLOGIE , ANDROLOGIE

Doctorat en médecine 1982- DEMS Chirurgie Urologique 1986- Admis au poste de ...

Commentaires

Laisser un commentaire



Abonnez-vous à notre newsletter Soyez à jour!

Informations

Adresse Cité SAHEL - Bt A 18 - Kerkouba Route de Fouka ( à 300 m du nouveau tribunal) 42400 Koléa, Tipaza, Algerie
0656 72 70 11
024 362 183
024 362 184

Formulaire